Comment je suis devenu un voleur de temps

Vous détestez perdre votre temps? Vous vous agacez dès que les choses ne vont pas aussi vite et bien que vous le souhaitiez? Que se passe-t-il lorsque vous devenez alors (bien malgré vous) celui qui fait perdre son temps aux autres? Que se passe-t-il lorsque c’est vous le voleur de temps?

Le temps est notre seule richesse

Pour rappel, je considère que le temps est notre seule richesse. C’est notre bien le plus précieux. L’argent va et viens, les possessions matérielles ne sont pas si importantes qu’on cherche à s’en convaincre, mais le temps, lui est central.

Et en plus, il ne s’économise pas. Il s’écoule linéairement quoiqu’on en fasse et ne ralentit ou n’accélère pas sa course pour nous.

Notre seule solution est alors de l’utiliser au mieux et de vivre chaque instant pleinement en tirant le meilleure de chaque seconde, en se concentrant sur la pleine conscience de ce que l’on vit et en appréciant.

Je déteste perdre mon temps

Si vous vous reconnaissez dans la description d’introduction, vous et moi sommes pareils. J’avoue que j’ai été ces dernières semaines (relire les chroniques d’une étape de vie) tellement soumis à des incohérences, de l’incompétence, des flux d’informations incomplets ou contradictoires que j’en suis épuisé et que les vacances à venir tombent vraiment bien.

Je suis fatigué notamment d’avoir cherché à perdre au minimum mon temps. Ce temps si précieux. C’est épuisant lorsque vous passez vos journées à croiser la route de personnes qui cherchent à vous voler votre bien.

Je déteste perdre mon temps.

Et je déteste qu’on me le vole.

Je deviens voleur de te.

Du coup, la semaine passée je me suis retrouvé très affecté d’un email reçu dans lequel un artisan auquel j’avais demandé un devis, puis que j’avais stoppé en cours d’élaboration m’a accusé de lui avoir pris son temps.

Il a raison. C’est ce que j’ai fait.

Bien sûr, je ne l’ai pas fait exprès et ce n’était pas prémédité, mais cela ne change pas le fait qu’il a raison. J’ai pris son temps. Lui l’a perdu. Je me sens mal.

C’est bête bien sûr de me sentir mal pour cela tant cela arrive souvent et je pense que son énervement vient plus de mon email maladroit que du fait d’avoir perdu son temps en tant que tel. On perd tellement de temps, tout le temps, qu’il doit comme nous autres avoir l’habitude.

Il n’empêche que je me sens mal d’avoir volé son temps, moi qui y accorde tant d’importance.

Et puis, c’est la première fois qu’une personne s’en plaints directement à moi, mais en y réfléchissant bien… je dois faire perdre leur temps aux gens régulièrement non?

4 Apprentissages de mon «cambriolage» involontaire.

  • Le temps est aussi la seule richesse des autres. C’est aussi vrai pour les autres que pour moi. Et si je veux vivre en adéquation avec moi-même, je dois faire attention à considérer avec valeur leur temps comme le mien. Autrement dit, ne pas économiser mon temps aux dépens de celui des autres. Je ferai désormais plus attention.
  • Investir de mon temps pour sauvegarder celui des autres. Je pense qu’il ne faut pas oublier de sauvegarder le temps des autres en y investissant un peu du sien. Deux points importants dans la phrase précédente : «un peu» et «investir». Si on suit cette logique-là, je pense que les gens vous font gagner du temps en retour. On dit qu’il faut dépenser de l’argent pour en gagner, c’est un peu pareil pour le temps.
  • Le stress fait perdre du temps. Pourquoi est-ce arrivé? Parce que je dois faire refaire dans ma maison plein de choses rapidement et du coup, j’aligne les demandes de devis, les demandes de réparations et les achats pour bricoler. Et pour toutes ces choses, on parle de domaines dans lesquels je ne connais rien et que je dois débrouiller en plus de tout le reste dans ma vie. Idéalement, je devrais étaler dans le temps ces petits projets. Et je le fais pour ceux qui sont moins urgents, mais je n’y arrive pas pour certains. D’où un stress qui accumulé à de l’ignorance et de la fatigue provoque des emails comme celui de l’artisan et ce vol bien involontaire de temps.
  • Célébrez. Je le recommande souvent et je vais le faire. J’ai accompli en 6 mois énormément de choses. Professionnellement, j’ai déjà atteint 70 % de mes objectifs annuels. J’ai acheté une maison et créé de toutes pièces une entreprise d’autocollants pour enfants (presque dans le commerce… c’est pour septembre). C’est beaucoup, surtout vu l’importance qu’à l’achat d’une maison dans une vie. Je vais donc arrêter de courir un peu et prendre le temps de repenser à tout ce que j’ai accompli depuis le début de l’année plutôt qu’à tout ce que j’ai à faire après les vacances. J’ai 10 jours au bord de la mer pour bien déconnecter et prendre le temps de savourer le chemin accompli.

Voilà, mes quatre apprentissages de la semaine. En espérant qu’ils vous aideront à ne pas voler le temps des autres malgré vous.