Ma voiture a fait une crise cardiaque

Ce dimanche, nous sommes allé manger chez des amis.

A 70 minutes de routes.

Et comme nous avons mal anticipé notre fin de semaine, voici qu’on s’arrête dans une station d’essence à 10 minutes de l’arrivée pour faire des achats, notament pour offrir un cadeau à nos hotes, comme de coutume.

Voilà que ma voiture ne redémarre pas.

Même pas un son, rien. Elle est morte.

Okay… Tu parles d’un dimanche.

J’appelle le réparateur. Il viendra dans 40 minutes

J’appelle nos hotes qui vienent chercher ma femme et mes enfants. Inutile qu’ils attendent avec moi.

Puis j’attend.

Là, deux choix s’offrent à moi.

Soit je vois le négatif et je me mets de mauvaise humeur : je vais être en retard, ma famille et mes amis s’amusent alors que je sue au soleil en attendant le réparateur qui va me couter dieu sait combien.

Soit je vois le positif et je décide de prendre la vie du bon côté (ce que bien sûr j’ai décidé de faire).

Il faisait beau et chaud

Ma voiture est tombé en panne certes, mais pas sur l’autoroute, ce qui aurait été dangereux.

Le réparateur était sympa.

La cause : ma batterie a fait une crise cardiaque. Elle n’a pas souffert.

Une heure après j’arrivais à mon repas avec une batterie neuve.

La cerise sur le gateau? Comme j’étais dans un mode positif, j’ai même trouvé de nouvelles idées pour aider mon business.

Comme disait Patrick Bruel dans sa période poker : l’important ce n’est pas les cartes que tu reçois, mais ce que tu en fait.

Au final, j’ai passé un bon dimanche, merci pour lui 🙂

Et toi, comment as-tu réagit à ta dernière contrariété?