Le meilleur outil du monde

Sur Z&E, on parlera souvent de la manière de gagner quelques secondes ou un peu de facilité pour effectuer les tâches du quotidien plus facilement et plus sereinement. Et souvent, l’outil utilisé compte pour beaucoup.

Métaphore culinaire. Imaginez que vous êtes au restaurant. À côté de votre assiette trône fièrement la plus belle fourchette que vous n’ayez jamais vue. Magnifique, tout en or massif, ergonomique, solide. Les gens de la table d’à côté vous regardent du coin de l’oeil, envieux. Bref, vous avez trouvé la fourchette parfaite!

Le serveur arrive et pose devant vous… une soupe!

Des milliers d’exemples. Vous voyez où je veux en venir? Observez autour de vous et vous serez surpris du nombre de fois où les gens tentent «de manger leur soupe avec une fourchette»:

  • Le logiciel d’entreprise terriblement cher, mais qui fait ab-so-lu-ment tout! Y compris la petite et unique tâche dont vous avez besoin.
  • La Porsche 911 qui vous permet de faire les mêmes 10 km de ville, parsemés de feux rouges.
  • L’ordinateur ultra-puissant, avec cartes graphiques 3D, pour relever vos e-mails deux fois par semaine.
  • Les 300 livres sur le développement personnel que l’on achète sans jamais les lire.
  • Les 70 paires de chaussettes qui encombrent un tiroir de votre armoire alors que vous mettez toujours les 10 mêmes paires.
  • Le bouquet numérique où l’on vous «offre» pour un prix dérisoire 300 chaînes de télévision dont vous ne comprenez pas la langue.

Clarifier les besoins. Le problème est simple : on oublie souvent de réfléchir à nos besoins. De quoi ai-je besoin? Qu’est-ce que je souhaite accomplir et comment? À quoi doit me servir l’outil?

Au cas où. Souvent aussi, en plus de répondre à un besoin, on résout les potentiels futurs problèmes. Vous savez les «au cas où». Ce sont ces situations qui n’arrivent presque jamais et pour lesquelles on se blinde de solutions en tous genres en oubliant ce que l’on avait prévu les rares fois où cela se produit… (arrêtez de sourire et fouillez vos armoires, je suis sûr qu’elles en regorgent ;-))

Le meilleur outil. Bref, vous l’aurez compris le meilleur outil du monde est celui qui couvre votre besoin. Facilement. Rapidement. Sans coûts inutiles. Rappelez-vous : une fourchette en or massif ne vous permettra pas de manger une soupe, alors qu’une cuillère en bois, si!

Et vous? Vous avez des exemples de «fourchettes inutiles» autour de vous? Ou est-ce que vous êtes toujours clairs sur vos besoins avant de choisir un outil? Vous avez trouvé quoi en fouillant vos armoires? Parlez-en en commentaire.