Savoir se déconnecter du virtuel, les astuces simples pour être plus zen

Cet article est rédigé par Nina du site booster ma vie, un site de développement personnel accès sur la motivation qui donne des conseils dans divers domaines de la vie.

En 2015 et encore plus que les années précédentes, le virtuel se fait de plus en plus présent: passer un contrat de vente en ligne, échanger avec ses clients par courriel ou encore trouver son chemin avec des applications sur son smartphone.

Cependant, être sans cesse connecté à tout et tout le monde est-il nécessairement une bonne chose? Ce phénomène appelé également «cyber dépendance» peut engendrer énormément de stress et de mal-être chez une personne.

En effet, selon une évaluation datant du mois d’août 2012, plus de 2,5 milliards de personnes à travers le monde sont connectées à Internet. De plus, bon nombre ne peuvent faire sans, alors que cette connexion permanente entraîne bien souvent des sautes d’humeur, des symptômes de manque et beaucoup de conflits avec son entourage.

C’est pourquoi il est important de retrouver le contrôle dans ce monde virtuel par des petites astuces toutes simples, qui auront de très bons résultats sur votre santé et votre vie en général.

Vous faites peut-être partie de ceux qui vérifient leurs courriels 10 fois par jour, voire qui ont même synchronisé leur messagerie sur leur téléphone portable? Peut-être avez-vous installé des applications comme les réseaux sociaux, et y allez chaque heure?

Ainsi, au final, vous êtes sans cesse en tête à tête avec un écran et vous êtes connecté avec lui, mais déconnecté avec le moment présent et les gens qui vous entourent.

Pour illustrer ce propos, voici une vidéo parfaite. Elle débute en disant «J’ai 422 amis, pourtant je me sens seul. Je leur parle tous les jours, aucun ne me connaît vraiment». Gary Turck, l’auteur de la vidéo pointe ainsi du doigt le fait que quand ce sont nos ordinateurs que nous ouvrons, ce sont nos portes que nous fermons.

Récemment, un youtubeur très connu, et qui pourtant s’est fait connaître grâce à la technologie, a réalisé une vidéo sur le même sujet. Cyprien a appelé cette vidéo «technophobe» où par son style bien à lui, il nous fait partager par divers exemples que l’on n’est pas obligé d’avoir le «dernier truc» à la mode pour profiter de la vie, mais que l’essentiel est de savoir profiter des gens qui nous entourent.

Comment déconnecter du virtuel

Le concept que je vais vous présenter s’articule autour de petites techniques à mettre en pratique dès aujourd’hui pour reprendre la main sur votre vie, retrouver la motivation et savoir lâcher prise.

Pour débuter, j’aimerais vous poser une question: regardez-vous simplement vos réseaux sociaux d’un coup d’oeil sur votre smartphone? Vous ne prenez pas le temps de répondre aux personnes qui vous parlent, en raison du manque de temps (petite pause entre les cours, au travail, entre 2 dossiers, voire pendant les cours) ? Est-ce la même chose pour vos courriels?

Cependant, lorsque vous rentrez le soir (ou le matin selon vos habitudes) lorsque vous allumez l’ordinateur, vous prenez cette fois-ci le temps de répondre aux questions reçues par e-mail? Vous avez du temps, vous êtes posé et vous répondez sérieusement, sans pression?

Au final, vous l’avez probablement deviné, avoir toutes ces applications sur nos smartphones ne servent en réalité pas à grand chose, mise à part nous de distraire et perdre en productivité et en concentration!

Je vous conseille alors cette méthode simple qui est de supprimer de votre téléphone portable les réseaux sociaux et de ne pas synchroniser vos courriels non plus. C’est une méthode qu’appliquent de grands entrepreneurs et que j’applique moi-même également.

Alors oui, on pense ne pas pouvoir survivre alors que le résultat est bien surprenant: on revit!

Supprimer ces «gênes» c’est un peu comme au travail: avoir un pouvoir de contrôle sur ses collègues trop envahissantes, que l’on peut «consulter» seulement quand on le souhaite, le moins possible, pour se concentrer sur l’essentiel.

Cela vous paraît peut-être inutile, car ce sont vraiment des actions simples, et pourtant ce sont les actions simples que font le moins les gens et qui ont le plus de résultats!

Alors soyez un sceptique intelligent et testez cette méthode, puis dites-moi quels ont été les effets.