Debout et de bonne humeur en 10 minute le matin

Réveil en enfer. Le réveil n’a jamais été l’une de mes activités préférées. Jusqu’à fin 2011, il me fallait environ 45 minutes entre la première sonnerie du réveil et le contact de mes pieds sur le sol. Pas glorieux. Rarement de bonne humeur. Souvent en retard.

On a tout essayé. 45 minutes c’est beaucoup de temps de perdu… Je devais réduire ce temps. Alors j’ai cherché.

  • Mettre le réveil loin du lit? Je me lève en trombe, je peste, écrase le réveil avec violence et… retourne me coucher. Pas zen.
  • M’asseoir dans le lit? Bonne idée lorsque le cerveau fonctionne à plein régime, pas lorsqu’on émerge des limbes de l’inconscience.
  • Multiplier les alarmes? Globalement énervant. Pour ma femme aussi. Et inutile.
  • Mettre des alarmes violentes? Énervant également. Comme le point précédent, mais en plus rapide.

Solution maison. Quand on ne trouve pas ce que l’on cherche, il ne reste qu’à développer sa propre solution. La mienne me permet de me lever en 10 minutes et de bonne humeur tous les matins de la semaine. Le week-end, je traîne au lit, mais c’est une activité en soi pour le coup.

Réveil en 3 temps. Mon réveil matin, c’est mon iPhone. J’ai donc transformé en sonnerie quelques chansons clés. Et je ne m’en sers uniquement pour le réveil, jamais pour autre chose. Ainsi, mon esprit associe la sonnerie à une seule action.

  • 6 h : une sonnerie douce et groove me réveille. C’est «Mad in Paris» qui me chante «réveillez-vous» avec une douce voix féminine. J’éteins le réveil et me rendors, mais pas profondément.
  • 6 h 5 : une seconde sonnerie me rappelle à l’ordre. Mélodieuse, Louisy Joseph me rappelle d’être «assis par terre». Je m’exécute et m’assieds dans le lit (par terre, c’est froid!). Sans stress. J’éteins l’alarme. J’émerge. Je regarde une ou deux news sur mon iPhone si l’envie m’en prend. Ou pas. Peu importe. Je suis assis et je me réveille.
  • 6 h 10 : troisième sonnerie. Trouvée je ne sais plus où. Elle est violente celle-là. Une voix féminine me susurre «This is your wake-up call» avant que ne démarre batterie, sonneries métalliques. Mais je suis déjà alerte. J’éteins la sonnerie avant que la batterie démarre. Et je me lève. C’est une nouvelle journée. Je suis de bonne humeur. On peut démarrer.

Évolution possible. Pour être franc avec vous, l’habitude aidant, je m’assieds parfois dans le lit dès la première sonnerie et suis debout bien avant 6 h 10. Maintenant, je peux gentiment réduire le temps entre les sonneries, voire avancer petit à petit l’heure du réveil. Tant que je suis de bonne humeur, c’est le principal.

137 heures d’économies. Oui, vous avez bien lu! Je gagne ainsi 35 minutes par matin. 5 jours par semaine. 47 semaines de travail par an. Soit un total de 137 heures d’économiser. Autrement dit 3.3 semaines de travail en Suisse ou 4 semaines pour nos amis français qui ont des semaines de 35 heures.

Franchement, on fait bien avancer ses projets en 137 heures par an, non?

Votre réveil? Comment est votre enfer? Ou quelle est votre solution miracle? Vous avez testé ma solution? Venez partager son efficacité en commentaire.