Comment se donner le choix

Je pense arriver à la fin d’un cycle.

Celui de ma vie en multinationale.

Je ne sais pas exactement comment cela se terminera, ni quand, mais j’ai clairement envie de passer à autre chose.

Du coup, les questions se bousculent depuis quelques mois.

Autre chose oui, mais quoi?

Et une fois que j’ai trouvé ce quoi, vient la question corollaire : et si je me trompais?

Et si ce n’était pas fait pour moi?

Et si je faisais une bêtise?

Et financièrement, est-ce que je vais assurer?

L’incertitude, c’est minant.

Mais en même temps, c’est ainsi que le monde fonctionne désormais

On ne travaille plus en pensant à sa retraite (du moins pas avant d’avoir une bonne quarantaine).

On ne cotise plus pour les vieux jours.

On avance, on bouge, on change, on explore, on se trompe, on recommence.

On vit.

Alors comment se donner le choix?

Il faut lister les scénarios possibles.

En prenant ta vie en compte : job, finances, famille, santé, équilibre….

En avoir au moins 3, car 1 scénario c’est de l’esclavage, 2 c’est un dilemme, dès 3 on commence à parler de choix.

Et surtout avoir le scénario du pire. Bien clair. Pour se rendre compte que le pire n’est pas si terrible finalement.

Une fois que tu as des choix bien définis, alors seulement tu peux choisir.