Comment être une personne zen

En voilà une question intéressante, et finalement ce n’est pas si compliqué que cela de devenir une personne zen.

Savoir qui l’on est. Comme on dit au poker, ce ne sont pas les cartes qui comptent, mais ce que vous en faites. On est ce que l’on est, on n’y changera rien. Je suis un homme. Je suis suisse. J’ai 36 ans. Je suis brun. Je pourrais donner l’illusion d’autre chose, me teindre les cheveux, m’habiller en adolescent, prendre un accent chti… Je reste ce que je suis. Je suis content avec cela. Rien ne me sert de jalouser les compétences sportives de l’un ou le succès en affaire de l’autre. Rien ne me sert de m’apitoyer sur mon manque total de fibre artistique ou ma capacité à prendre des coups de soleil à l’ombre. Je suis moi. Et ce qui me définit, ce qui me rend heureux. Tout cela m’appartient.

Savoir où l’on va. Par contre, je peux évoluer, m’améliorer. Je peux travailler et pour cela je dois savoir sur quoi. Je dois connaître mes objectifs. Ceux qui comptent vraiment, pas pour «faire genre», pas pour donner une illusion de bonheur. Pour être heureux. Réellement. Une phrase m’a marqué la semaine passée: «beaucoup de gens s’épuisent dans un emploi qui ne leur plaît pas, pour gagner de l’argent dont ils n’ont pas besoin et acheter des choses inutiles afin d’impressionner des gens qu’ils n’aiment pas». Déprimant constant non?

Si vous ne l’avez pas encore fait, inscrivez-vous à la newsletter du blog sur la droite de l’écran. Vous recevrez un guide gratuit vous permettant de prendre la pleine conscience de ce que vous souhaitez vraiment, en clarifiant votre vie.

Relativiser. Franchement, le rapport en retard, la tâche sur la chemise, le pique-nique annulé pour cause de maladie ou de météo capricieuse… Dans 10 ans vous en rirez, alors évitez d’en faire un ulcère aujourd’hui. Un proverbe tibétain dit «Si un problème a une solution, alors il est inutile de s’en inquiéter; s’il n’en a pas, s’inquiéter n’y changera rien.»

Rire. Prendre la vie du bon côté et vous amuser des choses. Souriez. La vie devrait être agréable la grande majorité du temps. Je ne dirais pas «drôle», mais vous devriez sourire et rire chaque jour. Par contre, vous ne devriez jamais sortir de vos gonds ou presque. C’est ainsi que la vie vaut la peine d’être vécue. En appréciant chaque jour. Chaque petit bonheur.

Et vous? Qu’utilisez-vous pour tendre vers la zénitude?