comment arrêter de perdre bêtement votre temps

Comment arrêter de perdre bêtement votre temps

Aujourd’hui, on va parler de comment arrêter de perdre bêtement votre temps. Je souhaite vous faire réfléchir sur le fait de se poser les bonnes priorités avec une petite histoire.

Paul est paysan. Il voit un jour passer une poule devant chez lui. N’ayant pas de poules lui-même il sait qu’elle appartient à son voisin Roger de la ferme à côté.

Il attrape donc la poule et la rapporte à son voisin.

Arrivant vers l’enclos, il trouve Roger, sa femme et leur fils dégoulinant de sueur et courant dans tous les sens pour attraper les poules qui s’enfuient de l’enclos par un gros trou dans le grillage.

Dès qu’ils attrapent une poule, il la remette dans l’enclos et pourchasse la suivante pendant la poule récupérée ressort de l’enclos par le trou.

Très étonné, il s’approche de son Roger et lui remet la poule qu’il a trouvée.

«Merci», dit Roger, haletant.

«De rien», répond Paul. «Toutes tes poules s’enfuient par le trou, tu devrais peut-être le boucher, non ?»

«Pas le temps», répond Roger, «je dois d’abord rattraper mes poules, sinon, elles vont se perdre».

Ridicule n’est-ce pas?

J’ai brodé cette histoire sur un gag de journal que j’avais vu un jour en formation et que je n’ai jamais retrouvé (si vous connaissez ce gag, merci de me l’envoyer par email :))

Un fermier qui court comme un dératé après ses poules au lieu de commencer par boucher le trou de sa clôture, c’est risible.

C’est comme si vous aviez une fuite de lavabo et que vous remettiez toute l’eau épongée par terre… dans le lavabo.

Ce sont des situations que l’on verrait plutôt dans une comédie ou une sitcom. Quelque chose de peu crédible en somme.

Sauf que…

Des situations comme cela, j’en vois tous les jours.

C’est juste un peu moins concret, moins évident.

Moins risible.

Mais tout aussi inefficace.

Comment arrêter de perdre votre temps bêtement

Une erreur rajoute une couche de travail, car il faut refaire ce qui a été fait. La réponse «il faut faire attention». La conséquence: l’erreur se répète.

Un trajet quotidien prend 10 minutes de plus qu’un autre, mais on ne teste jamais l’autre, car on connait notre trajet. La conséquence: 10 minutes perdues par jour. Si c’est un trajet pour aller à votre travail, 5 fois par semaine, 48 semaines par an, c’est une perte de 40 heures sur 10 ans, soit une semaine de travail. Une semaine entière de travail perdue à ne pas tester le chemin qui prend 10 minutes de moins.

Le litre de lait qui coute moins cher en 2 litres qu’en 1 litre, c’est plusieurs dizaines de francs économisés par an.

Et on peut étendre à l’infini ou presque.

Les tâches que l’on fait parce que l’on ne sait pas dire non, que l’on ne comprend pas pourquoi ou que l’on fait parce que l’on a toujours fait.

Les forfaits «tout-en-un» qui sont peu transparents, mais vous permettent d’avoir au « meilleur prix » des choses inutiles.

Les dizaines de bibelots qui encombrent vos étagères et que vous ne voyez plus, sauf lorsqu’il faut passer 3 heures chaque semaine à faire la poussière.

Les petites tâches inutiles qui occupent nos journées parce que l’on trouve toutes les «bonnes raisons» du monde pour ne pas faire des tâches importantes, mais peut-être un peu plus inconfortables.

 

Commencez par boucher le trou: savoir définir votre essentiel

Arrêtez de courir après les poules et commencez par boucher les trous de l’enclos. Autrement dit, commencez par définir ce qui, pour vous, représente l’essentiel!

Voici quelques questions à vous poser pour cela:

  • Est-ce que toutes les tâches que vous faites régulièrement sont nécessaires?
  • Est-ce que les tâches que vous faites pourraient être améliorées? Raccourcies? Automatisées?
  • Est-ce que vous avez besoin de tous les objets qui encombrent votre bureau? Votre intérieur?
  • Est-ce que vous avez besoin de tous ces engagements qui encombrent votre emploi du temps?
  • Est-ce que vous avez vraiment l’intention de faire toutes ces tâches qui trainent dans votre liste de tâches à faire?
  • Est-ce que vous avez clairement établi vos priorités professionnelles? Privée? Sociales? Familiales? Sportives? Financières?… avant de foncer tête baissée dans tout ce qui passe?

Un des livres que vous devez lire pour devenir efficace s’appelle «Passez à l’essentiel» De Garry Keller.

C’est un ouvrage dont j’avais déjà parlé et qui vous permet de vous poser les bonnes questions et de vous recentrer sur les choses essentielles pour vous.

Je vous en recommande fortement la lecture, mais voici déjà la question clé que vous pouvez imprimer et afficher bien en vue:

Quelle est la chose que je peux faire aujourd’hui de telle sorte qu’en la faisant, tout le reste devienne plus simple, voire inutile?

Cette simple question va vous changer la vie.