Abus: votre santé en danger


«Les hommes passent la première moitié de leur vie à gâcher leur santé pour gagner de l’argent et le reste à dépenser leur argent pour retrouver leur santé.»

Paradoxe évident. Encore une de ces citations magnifiques dont je ne sais plus retrouver l’origine, mais qui me parle. J’ai eu l’occasion de la ressortir récemment. Plusieurs fois. Dit comme cela, en une seule phrase, c’est un paradoxe évident qui pourrait presque prêter à sourire…

Quoique…

Vicieux. Burn-out. Cholestérol. Problèmes cardiaques. Problèmes musculaires. Désocialisation. Addictions. Déprime… J’en passe et des pires. Ces ennemis de votre santé sont silencieux, vicieux, patients surtout. Ils vous ont sur la longueur.

Équilibre. Tous ces ennemis résultent d’abus. Évitez donc de sacrifier votre première moitié de vie à bruler la chandelle par les deux bouts, sinon, gare au réveil qui sera 100 % garanti comme étant très, mais alors très désagréable. Le secret, comme toujours, tient en un simple mot: c’est une question d’équilibre.

Long terme. Ne sacrifiez jamais le long terme à la satisfaction immédiate. Voyez les choses dans leur ensemble. Choisissez vos priorités. Sachez où vous souhaitez allez dans la vie (inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir le guide pour clarifier votre vie).

Concrètement? Le concept d’équilibre est simple à énoncer, mais la mise en pratique est une autre paire de manche. Peut-être que ces conseils ne sont pas assez concrets pour vous? Prenons alors les choses sous un autre angle, celui que les mathématiciens appellent le raisonnement par l’absurde. Demandez-vous si cela vaut vraiment la peine de….

… manger gras et picoler à tous les repas pour avoir le cholestérol d’un bac à frites et devoir perdre 30 kilos à 40 ans sous contrainte médicale?

… acheter des motos toujours plus grosses et puissantes pour mourir à 22 ans dans le 3e accident de la circulation que vous provoquez?

… travailler 80 heures pour semaines pour assurer un avenir à votre famille pour finir par divorcer de votre conjoint(e) qui s’ennuie de votre absence (dans les bras d’un(e) autre?) et constater que vos ados d’enfants que vous n’avez pas vu grandir vous connaissent à peine?

… avoir un emploi ultra demandant à responsabilités qui autorise vos employés ou collègues à vous réveiller 24 h sur 24, 365 jours par an pour des «urgences» et être incapable de rentrer à la maison sans votre ordinateur portable sans ressentir les symptômes de manque d’un drogué en désintox?

…. avoir une voiture voyante ultra chère qui monte à 250 km/h pour payer un rein chaque mois en assurances, faire un infarctus dès qu’elle a une raie et parcourir chaque jour les 10 km d’embouteillages qui sépare votre travail de votre maison?

Agissez. Vous trouvez peut-être que j’exagère, mais je n’ai (malheureusement) inventé aucun de ces exemples. J’ai connu toutes ces personnes… Est-ce là le genre de vie que vous souhaitez? Non? Alors, agissez. Maintenant. Une étape après l’autre. Un pas à la fois. Mais maintenant.

Vos abus. Quels sont les abus que vous devez supprimer de votre vie?