6 trucs pour donner une conférence mémorable

La plupart des conférences, des réunions ou des présentations sont longues, ennuyeuses et presque le 100% de ce qui s’y est dit est oublié dans les jours qui suivent.

Demain, je vais donner une conférence dans le cadre d’un grand congrès de deux jours sur la gestion de projet. Le thème de ma conférence : la gestion d’agenda. Une trentaine de personnes vont venir voir si je peux les aider en 90 minutes à améliorer la gestion de leur agenda et donc la gestion de leur temps. Mon problème est le suivant : comment être mémorable alors que les participants vont passer deux jours entiers à suivre entre 10 et 12 conférences (dont certains conférenciers sont de classe mondiale) ?

Je me suis donc très sérieusement préparé pour cet objectif. Je souhaite vraiment que les personnes ayant participé à ma conférence se rappellent de ma conférence un an plus tard. Pas parce que j’avais un joli costume ou que j’ai fait un bon gag, mais parce qu’ils ont emporté avec eux du savoir en quittant la salle. Du savoir qui les a aidés à aller vers une vie plus zen. 

6 trucs pour une conférence mémorable

  • Parlez d’eux.  À moins que vous ne soyez célèbre et que les gens viennent vous voir pour entendre parler de votre merveilleuse vie, il vaut mieux parler de ce qui concerne les participants : eux. Choisissez un sujet qui est pénible pour les gens, un problème pour lequel ils viendront vous voir volontiers puisque vous pourriez les aider à aller mieux. Et construisez votre conférence pour les aider. Cela n’exclut pas d’illustrer certains points de votre discours par des exemples personnels, mais ils doivent servir le contenu pas votre égo.
  • Fixez une limite de temps. Peu importe le temps que vous passerez à vous préparer, ce ne sera pas parfait, faites-en le deuil. Certains aimeront, d’autres moins ou carrément pas. Mais tous rempliront un questionnaire de satisfaction, et je pourrai améliorer la conférence en conséquence. En vous fixant un temps limite et acceptant que cela ne sera pas parfait, vous évitez de vous épuiser dans la préparation et vous conserverez plus facilement la passion dans votre présentation. Car, oui, vous devez être passionné par votre sujet pour intéresser les gens.
  • La star, c’est vous. Les gens viennent écouter le conférencier, celui qui parle. Pas voir un PowerPoint. Le PowerPoint est là pour appuyer ce que dit le conférencier, pas l’inverse. Un PowerPoint avec l’entier du contenu, c’est un livre. Et dans ce cas, vous êtes inutile, sans valeur ajoutée. C’est ce que vous dites qui pourrait rester gravé dans les mémoires. 
  • Soyez pragmatiques. J’espère dans cette conférence les aider à mieux gérer leur agenda, je leur ai donc demandé d’apporter leur agenda dans la conférence pour améliorer leur gestion en direct. Ils pourront ainsi confronter ce que je dis avec leur propre situation pour savoir si cela les concerne ou pas. Évitez les concepts compliqués et abstraits, le jargon incompréhensible et la sculpture sur nuage.
  • Répétez. Répétez. Répétez. Mon conférencier modèle, c’est le regretté Steve Jobs. Ses conférences étaient simplement géniales. Rythmées, parfaitement construites, prenantes, enthousiasmantes. Les diapositives étaient épurées au possible et Steve Jobs évoluait avec l’assurance d’un acteur de théâtre. Aucune hésitation, aucun mot en trop, rythme parfait. Le secret pour obtenir ce niveau n’en est pas un, mais personne ou presque ne prend le temps de le faire : il faut répéter. Plusieurs fois. En conditions aussi réelles que possible. Et là, vous pouvez vous améliorer. 
  • Une seule idée clé. Si êtes bon, très bon, et que vous parlez d’un sujet qui passionne votre audience, on a souvent coutume de dire que les personnes peuvent se rappeler de 3 informations. La vérité est que si vous êtes très bon, ils pourraient se rappeler d’une information. Une seule. C’est l’idée clé de votre présentation, l’apprentissage principal. Dans ma conférence du jour, l’idée clé est déclinée tout au long de la conférence sous différentes formes, mais tout tourne autour d’elle et la conférence se termine par une diapositive qui verbalise cette idée. La diapositive s’intitule «si vous ne devez retenir qu’une seule chose». Verbaliser cette idée clé une dernière fois sera ma phrase de clôture. Les participants sortiront de la salle avec cette idée dans leur mémoire à court terme. J’augmente ainsi les chances qu’ils s’en rappellent à long terme. 

Amélioration continue

J’espère que ma conférence se déroulera bien, qu’elle aidera les personnes participant en permettant un gestion efficace d’agenda et donc une meilleure gestion de leur temps, leur apportant plus de confort pour une vie plus zen. 

Et quel qu’en soit le résultat, j’améliorerai la conférence pour que le résultat soit meilleur la fois suivante. 

Et vous? Quel est votre meilleur conseil pour être mémorable quand vous prenez la parole en public?